Diversification Alimentaire Bébé : Par où commencer ?

Lorsque viendra le temps de la diversification alimentaire pour votre bébé , vous aurez de nombreuses questions sur les aliments à introduire en priorité. Voici quelques recommandations pour vous aider à démarrer.

Lait infantile

Les formules pour nourrissons ou le lait maternel est le fondement de l’alimentation au biberon de votre bébé. A 4 mois, il a besoin de 750ml/jour et d’un minimum de 500 ml/jour jusqu’à 3 ans. En plus de cette base, vous introduirez les aliments solides un par un, au fur et à mesure que la diversification commence.

Fruits et légumes d’abord

Les premiers aliments solides que vous donnerez à votre bébé sont des légumes. Choisissez-les tendres et non fibreux pour commencer : carottes, haricots verts, courgettes, épinards, poireaux (partie blanche uniquement)… en prenant soin d’enlever la peau ou les parties fibreuses. À l’heure du dîner, votre bébé peut les manger cuits à la vapeur ou à l’eau, sans sel ajouté, puis les mélanger dans une purée lisse. Vous introduirez progressivement de petits morceaux à environ 10 mois. Peu à peu, tous les légumes peuvent être introduits dans l’alimentation de bébé. Vous pouvez utiliser une tétine grignoteuse pour lui introduire des fruits solides.

Environ 2 semaines après l’introduction des légumes, c’est l’heure des fruits ! Nous les présentons plus tard parce que votre tout-petit court le risque de préférer les fruits à cause de leur goût sucré et commence à faire la tête aux légumes. Continuez à servir des légumes au déjeuner et introduisez des fruits à l’heure de la collation. Tous les fruits sont autorisés, à condition qu’ils soient mûrs, cuits et d’abord finement réduits en purée, sans sucre ajouté : pommes, poires, bananes, coings, abricots, pêches, prunes ; selon les saisons !

Céréales pour “faire le plein”

A partir de 6 mois, les céréales infantiles peuvent être mélangées en petites quantités avec du lait infantile ou une soupe aux légumes dans un bol pour bébé. Pour les appétits délicats, ils sont très utiles car ils fournissent beaucoup d’énergie en peu de volume.

Quant au pain et aux produits céréaliers (pâtes, semoule, riz), ils seront introduits après 6 mois en raison de leur teneur en gluten.

Viandes/poissons/oeufs pour le fer

Toutes les viandes sont autorisées, à part la charcuterie (à l’exception du jambon blanc cuit), ainsi que tous les types de poissons. Les œufs font également partie de l’alimentation de votre bébé et devraient être consommés cuits durs. Introduisez-les sous forme de mélange à partir de l’âge de 6 mois.

Les quantités consommées augmentent progressivement au fur et à mesure que votre bébé grandit. Un élément du groupe viande/poissons/oeufs par jour est suffisant.

Après 6 mois, il est possible de donner à bébé environ 10 g de viande ou de poisson par jour (2 cuillères à café) ou ¼ d’œuf dur, plus 20 g (4 cuillères à café) à 8 mois ou 1/3 d’œuf dur et 30 g (6 cuillères à thé) ou ½ d’œuf dur à 12 mois.

Des produits laitiers pour ses petits os

LIRE  Comment habiller bébé la nuit

A partir de 6 mois, toujours en complément du lait maternel ou du lait maternisé, vous pouvez introduire des produits laitiers : yaourt, fromage blanc ou même un peu de fromage ordinaire.

Il y a de fortes chances que votre tout-petit aime les plats que vous lui préparez avec amour. Mais s’il est réticent, soyez patient et soyez conscient de ses goûts et de son appétit !

We will be happy to hear your thoughts

Leave a reply